Guide pour les parents d’un élève auteur

 

Guide pour les parents d’un élève auteur d’un acte d’intimidation ou de violence

 

Reconnaître les signes qu’un enfant pose des gestes d’intimidation

Un comportement d’intimidation peut se manifester chez des jeunes provenant de tous les milieux, de tous les âges. Garçons et filles peuvent se livrer à des actes d’intimidation. Il est ¡important de reconnaître les signes si vous voulez agir. Un enfant peut également passer du rôle de victime à celui d’agresseur.

 

Reconnaître les signes d’un intimidateur

  • Ils ont un grand besoin de dominer
  • Ils manquent d’habiletés interpersonnelles
  • Ils croient que l’agressivité est une bonne façon de régler un conflit
  • Ils vont percevoir de l’hostilité là où il n’y en a pas
  • Ils éprouvent peu de remords et ont de la difficulté à faire preuve de compassion
  • Ils donnent souvent une fausse image d’assurance et de confiance en soi

 

Soyez à l’écoute des personnes qui vous signaleront que votre enfant fait de l’intimidation, qu’il s’agisse du personnel de l’école, d’un entraîneur, d’un parent ou d’un autre jeune.

  • Discutez des moyens à prendre pour vous aider et aider votre enfant avec des intervenants qui sont au courant de la situation.
  • Expliquez-lui à quoi il s’expose s’il continue à poser des gestes d’intimidation (suspension, expulsion de l’école, plaintes policières, recours à la justice).
  • Contactez la direction de l’école pour signaler l’intimidation et recevoir le soutien adéquat pour votre enfant
  • N’hésitez pas à demander de l’aide de spécialistes pour vous aider dans cette situation (CSSS, psychologue, etc.).

 

Vous devez agir pour aider votre enfant à cesser l’intimidation

Si vous apprenez que votre enfant fait de l’intimidation, vous devez lui démontrer qu’il peut compter sur votre soutien tout en lui faisant comprendre la gravité de ses actes :

  • Restez calme et écoutez ce qu’il a à vous dire.
  • Faites-lui comprendre que vous prenez la situation très au sérieux
  • Expliquez-lui la gravité et les conséquences de ses actes ou de ses paroles
  • Imposez-lui une conséquence que vous jugez adaptée à la situation
  • Collaborez avec le personnel de l’école afin de régler rapidement la situation
  • Offrez-lui l’aide dont il a besoin voyez avec lu¡ comment il peut exprimer ses sentiments sans faire de tort aux autres.
  • Discutez avec lui de tout exemple d’intimidation qu’il voit à la télévision, dans un film, un jeu vidéo, etc.
  • Rappelez-lui qu’il est important de respecter les personnes malgré leurs différences (ex. : orientation sexuelle, race, force physique).
  • Passez plus de temps avec lui et supervisez ses activités
  • Cherchez à savoir qui sont ses amis et comment ils passent leurs temps libres
  • Prenez rendez-vous avec la direction de l’école au besoin.

 

Agissez pour stopper la cyberintimidation

Si vous apprenez que votre enfant fait de la cyberintimidation :

  • Faites-lui comprendre que l’espace virtuel est un espace public et que ce qu’on y trouve est accessible à tous.
  • Supervisez ses activités en ligne et encouragez-le à faire des interactions positives.
  • Mettez l’ordinateur dans un endroit passant (dans le salon plutôt que dans sa chambre).
  • Imposez-lui une conséquence que vous jugez adaptée à la situation.
  • Souvenez-vous que les enfants de moins de 13 ans n’ont pas le droit d’aller sur Facebook.
  • Apprenez-lui à respecter les autres dans l’espace virtuel.
  • Rappelez-lui l’importance de garder les mêmes valeurs que dans le monde réel, de ne jamais écrire quelque chose qu’il ne dirait pas à une autre personne face à face.
  • Expliquez-lui que colporter des rumeurs, divulguer des renseignements personnels et diffuser des photos ou des vidéos sans avoir obtenu l’autorisation de l’autre personne est interdit et peut être tout aussi blessant que de la violence physique.
  • Dites-lui qu’il est important de respecter la vie privée des autres, qu’il ne faut pas accéder à leurs fichiers informatiques ou à leur baladeur, téléphone cellulaire, etc.
  • Expliquez-lui à quoi il s’expose s’il continue à poser des gestes de cyberintimidation (suspension, expulsion de l’école, plaintes policières, recours à la justice).

En tout temps, un parent peut contacter la direction de l’école pour signaler un événement, que son enfant soit impliqué ou non.