AccueilSanté et bien-êtreGestion d’une commotion cérébrale

Gestion d’une commotion cérébrale

unnamed-1.jpg

ELE03-DA Annexe 7A : Gestion d’une commotion cérébrale à la MAISON

Procédures générales pour le formulaire de la gestion d'une commotion cérébrale à la maison

  • Les étapes du plan se déroulent à la maison sous la supervision des parents/tuteurs, en consultation avec le médecin, l’infirmière praticienne ou tout autre fournisseur de soins de santé autorisé.
  • L’élève passe à l’étape suivante lorsque les activités de l’étape actuelle sont tolérées sans qu’un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent soient présents ou signalés.
  • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent à l’une ou l’autre des étapes 1 et 2 du Plan de retour à l’école pour le retour aux études (RAE) et du Plan de retour à l’école pour le retour à l’activité physique (RAAP) l’élève retourne à l’étape précédente pendant au moins 24 heures et ne participe qu’à des activités qui peuvent être tolérées.
  • Si, à tout moment, les symptômes s’aggravent, l’élève ou ses parents/tuteurs doivent communiquer avec le médecin, l’infirmière praticienne ou l’infirmier praticien, ou obtenir immédiatement de l’aide médicale.
  • Bien que les étapes du RAE et du RAAP soient interreliées, elles ne sont pas interdépendantes. Les élèves n’ont pas à franchir les mêmes étapes du RAE et du RAAP en même temps. Toutefois, avant que l’élève puisse retourner à l’école, l’étape 2 du RAE et l’étape 2b du RAAP doivent être franchies.
  • L’élève ne doit pas reprendre des activités physiques vigoureuses ou organisées durant lesquelles une autre blessure peut survenir avant que toutes les étapes du plan de retour à l’école soient franchies. Cependant, l’introduction précoce d’une activité physique de faible intensité dans des environnements contrôlés et prévisibles sans risque de blessure est appropriée.
  • Ce plan ne remplace pas l’avis médical.
  • Le plan prévoit que chaque élève progressera à son rythme. Les délais et les activités peuvent varier.

Consignes additionnelles

  • Examiner les activités (permises et non permises) à chaque étape avant le début du plan.
  • Cocher les cases à la fin de chaque étape franchie pour noter les progrès de l’élève.
  • L’élève peut progresser à travers les étapes du retour à aux études (RAE) à un rythme plus rapide ou plus lent que celles du retour à l’activité physique (RAAP).
  • Lorsque l’élève a franchi les étapes 1 et 2 du plan de RAE et de RAAP, les parents/tuteurs doivent signer et dater ce formulaire.
  • Communiquer à la direction de l’école que l’élève peut commencer la partie scolaire du plan de RAE et de RAAP.

La partie scolaire du plan commence par :

  • Une réunion avec la direction de l’école pour fournir des informations sur :
    • La partie scolaire du plan de RAE et de RAAP
    • Les membres de l’équipe collaborative et le rôle des parents/tuteurs au sein de l’équipe
  • Une évaluation de l’élève pour déterminer les stratégies et approches possibles pour l’apprentissage de l’élève

Retour aux études (RAE)

Chaque étape doit durer au moins 24 heures.

Repos initial

  • 24 à 48 heures de repos cognitif relatif :
    • Exemples d’activités permises si tolérées par l’élève :
      • Courts jeux de société ou de cartes
      • Courts appels téléphoniques
      • Photographie (avec appareil photo)
      • Bricolages
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Télé
      • Technologie (p. ex. : ordinateur, ordinateur portatif, tablette, téléphone cellulaire (p. ex.: textos/jeux/photographie)
      • Jeux vidéo
      • Lecture
      • Aller à l’école ou travail de type scolaire
  • L’élève passe à l’étape 1 quand :
    • Les symptômes commencent à s’améliorer ou après 2 jours de repos au maximum, selon la première éventualité.

 


ÉTAPE 1

Activités cognitives légères (réflexion/mémoire/connaissance)

  • Augmenter graduellement l’activité cognitive jusqu’à 30 minutes. Prendre fréquemment des pauses.
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • Lecture légère (p. ex. : livres, magazines, journaux)
      • Télé limitée
      • Conversations téléphoniques limitées
      • Dessiner/blocs de construction/casse-têtes
      • Quelques contacts avec des amis
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Technologie (p. ex. : ordinateur, ordinateur portatif, tablette, téléphone cellulaire (p. ex.: textos/jeux/photographie)
      • Aller à l’école ou travail de type scolaire
  • L’élève passe à l’étape 2 quand :
    • L’élève tolère 30 minutes d’activité cognitive légère (p. ex. : l’élève devrait être en mesure de compléter 3 ou 4 des activités permises) et n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent.
    • L’élève est demeuré à l’étape 1 pendant au moins 24 heures.
  • Cependant :
    • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent, l’élève retourne à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • Si les symptômes s’aggravent, l’élève doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.

 


ÉTAPE 2

  • Augmenter graduellement l’activité cognitive (selon les activités permises). Lorsque l’activité cognitive légère est tolérée, introduire le travail scolaire (à la maison et organisé par l’école).
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • Travail de type scolaire par tranches de 30 minutes.
      • Mots croisés, énigmes de mots, Sudoku, mots cachés
      • Utilisation limitée de la technologie (p. ex. : ordinateur, ordinateur portatif, tablette, téléphone cellulaire (p. ex. : texto/jeux/photographie)), en commençant par des périodes plus courtes et en augmentant la durée selon la tolérance.
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Aller à l’école
  • L’élève passe à l’étape 3a quand :
    • L’élève tolère l’augmentation de l’activité cognitive légère (p. ex. : l’élève devrait être en mesure de compléter 3 ou 4 des activités permises) et n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent.
    • L’élève est demeuré à l’étape 2 pendant au moins 24 heures.
  • Cependant :
    • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent, l’élève retourne à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • Si les symptômes s’aggravent, l’élève doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.

Retour à l’activité physique (RAAP)

Repos initial

  • 24 à 48 heures de repos physique relatif :
    • Exemples d’activités permises si tolérées par l’élève :
      • Mouvement limité qui n’augmente pas la fréquence cardiaque et ne provoque pas de transpiration
      • Se déplacer à plusieurs endroits à la maison
      • Activités d’hygiène quotidienne
    • Activités interdites durant cette étape :
      • L’effort physique (qui augmente la respiration, le rythme cardiaque et la transpiration)
        • Monter un escalier autrement que pour se déplacer d’un endroit à l’autre dans la maison
        • Sports/activité sportive
  • L’élève passe à l’étape 1 quand :
    • Les symptômes commencent à s’améliorer ou après 2 jours de repos au maximum, selon la première éventualité.

 


ÉTAPE 1

  • Activités physiques légères (selon les activités permises) qui ne provoquent pas de symptômes.
  • Mouvements qui requièrent peu d’effort (ne pas augmenter la respiration ni la fréquence cardiaque ou causer la transpiration).
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Tâches ménagères quotidiennes (p. ex. : faire le lit, la vaisselle, nourrir les animaux domestiques, préparer les repas)
      • Marche lente pendant une courte période de temps
    • Activités interdites durant cette étape :
      • L’effort physique (qui augmente la respiration, le rythme cardiaque et la transpiration)
      • Sports/activité sportive
      • Monter un escalier autrement que pour se déplacer d’un endroit à l’autre dans la maison
  • L’élève passe à l’étape 2a quand :
    • L’élève tolère les activités physiques légères (accomplit les deux activités permises de l’étape 1) et n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent.
    • L’élève est demeuré à l’étape 1 pendant au moins 24 heures.
  • Cependant :
    • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent, l’élève retourne à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • Si les symptômes s’aggravent, l’élève doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.

 


ÉTAPE 2a

  • Activités quotidiennes qui ne provoquent pas de symptômes.
  • Ajouter des mouvements qui n’augmentent pas la fréquence cardiaque et ne provoquent pas la transpiration.
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • Activité physique légère (p. ex. : utilisation des escaliers)
      • De 10 à 15 minutes de marche lente 1 ou 2x par jour à l’intérieur et à l’extérieur (si le temps le permet)
    • Activités interdites durant cette étape :
      • L’effort physique (qui augmente la respiration, le rythme cardiaque et la transpiration)
      • Sports
      • Activités sportives
  • L’élève passe à l’étape 2b quand :
    • L’élève tolère les activités physiques quotidiennes (accomplit les activités permises de l’étape 2a) et n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent.
    • L’élève est demeuré à l’étape 2a pendant au moins 24 heures.
  • Cependant :
    • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent, l’élève retourne à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • Si les symptômes s’aggravent, l’élève doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.

 


ÉTAPE 2b

  • Activité d’aérobie légère
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • De 20 à 30 minutes de marche ou de vélo stationnaire récréatif (c’est-à-dire à un rythme qui entraîne une certaine augmentation du rythme respiratoire et du rythme cardiaque, mais pas assez pour empêcher l’élève de converser facilement)
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Entraînement musculaire ou poids et haltères
      • Activités physiques avec d’autres personnes
      • Activités physiques avec équipement
  • L’élève passe à l’étape 3 quand :
    • L’élève tolère les activités d’aérobie légères (accomplit les activités permises de l’étape 2b) et n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent
    • L’élève est demeuré à l’étape 2b pendant au moins 24 heures.
  • Cependant :
    • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent, l’élève retourne à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • Si les symptômes s’aggravent, l’élève doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.

Consentement du parent/tuteur

Mon enfant a réussi les étapes de repos initial à l’étape 2 du Plan de retour à l’école pour le retour aux études et les étapes de repos initial à l’étape 2b du Plan de retour à l’école pour le retour à l’activité physique et peut retourner à l’école.

Signature du parent/tuteur : ______________________________________

Date : ___________________________

 

ELE03-DA Annexe 7B : Gestion d’une commotion cérébrale à L’ÉCOLE

Le Formulaire de la gestion de la commotion cérébrale à l’école doit être utilisé par les parents/tuteurs, ainsi que l’équipe collaborative de l’école pour faire un suivi et communiquer les progrès de l’élève au cours des étapes du plan de retour aux études et du plan de retour à  l’activité physique qui a lieu après avoir complété la préparation à la maison pour le retour aux études et le retour à l’activité physique.

Procédures générales pour le formulaire de la gestion d'une commotion cérébrale à l’école

  • Les étapes du plan se déroulent à la maison sous la supervision des parents/tuteurs, en
    consultation avec le médecin, l’infirmière praticienne ou tout autre fournisseur de soins de
    santé autorisé.
  • L’élève passe à l’étape suivante lorsque les activités de l’étape actuelle sont tolérées sans
    qu’un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent
    soient présents ou signalés.
  • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent à l’une ou
    l’autre des étapes 1 et 2 du Plan de retour à l’école pour le retour aux études (RAE) et du
    Plan de retour à l’école pour le retour à l’activité physique (RAAP) l’élève retourne à
    l’étape précédente pendant au moins 24 heures et ne participe qu’à des activités qui
    peuvent être tolérées.
  • Si, à tout moment, les symptômes s’aggravent, l’élève ou ses parents/tuteurs doivent
    communiquer avec le médecin, l’infirmière praticienne ou l’infirmier praticien, ou obtenir
    immédiatement de l’aide médicale.
  • Bien que les étapes du RAE et du RAAP soient interreliées, elles ne sont pas
    interdépendantes. Les élèves n’ont pas à franchir les mêmes étapes du RAE et du RAAP
    en même temps. Toutefois, avant que l’élève puisse retourner à l’école, l’étape 2 du RAE
    et l’étape 2b du RAAP doivent être franchies.
  • L’élève ne doit pas reprendre des activités physiques vigoureuses ou organisées durant
    lesquelles une autre blessure peut survenir avant que toutes les étapes du plan de retour
    à l’école soient franchies. Cependant, l’introduction précoce d’une activité physique de
    faible intensité dans des environnements contrôlés et prévisibles sans risque de blessure
    est appropriée.
  • Ce plan ne remplace pas l’avis médical.
  • Le plan prévoit que chaque élève progressera à son rythme. Les délais et les activités
    peuvent varier.

Consignes additionnelles

  • Examiner les activités (permises et non permises) à chaque étape avant le début du plan.
  • Cocher les cases à la fin de chaque étape franchie pour noter les progrès de l’élève.
  • L’élève peut progresser à travers les étapes du retour à aux études (RAE) à un rythme
    plus rapide ou plus lent que celles du retour à l’activité physique (RAAP).
  • Lorsque l’élève a franchi les étapes 1 et 2 du plan de RAE et de RAAP, les
    parents/tuteurs doivent signer et dater ce formulaire.
  • Communiquer à la direction de l’école que l’élève peut commencer la partie scolaire du
    plan de RAE et de RAAP.

La partie scolaire du plan commence par :

  • Une réunion avec la direction de l’école pour fournir des informations sur :
    • La partie scolaire du plan de RAE et de RAAP
    • Les membres de l’équipe collaborative et le rôle des parents/tuteurs au sein de
      l’équipe
  • Une évaluation de l’élève pour déterminer les stratégies et approches possibles pour
    l’apprentissage de l’élève

Ce formulaire est fondé sur les étapes 3a à 4b du Plan de retour à l’école pour le retour aux
études et les étapes 3 à 6 du Plan de retour à l’école pour le retour à l’activité physique (RAAP)

Étapes du retour aux études (RAE)

ÉTAPE 3a

  • Pour commencer, l’élève retourne à l’école pendant 2 heures.
  • L’équipe collaborative conçoit le plan de RAE personnalisé après avoir rencontré l’élève pour évaluer ses besoins personnels et déterminer les stratégies ou les approches d’apprentissage possibles.
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Activités de l’étape précédente (consultez les Annexes 6A et 6B)
      • Travail scolaire jusqu’à 2 heures par jour divisé en périodes courtes (complété à l’école) en augmentant pour atteindre une demi-journée d’activité cognitive
      • Stratégies et approches d’apprentissage
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Tests/examens
      • Devoirs
      • Cours de musique
      • Assemblées
      • Sorties scolaires

 


ÉTAPE 3b

  • L’élève continue d’aller à l’école à mi-temps en augmentant graduellement sa présence à
    l’école et son travail scolaire et en diminuant les adaptations des stratégies et approches
    d’apprentissage.

    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • Travail scolaire de 4 à 5 heures par jour, divisé en périodes courtes (p. ex. : 2 à 4 jours d’école par semaine)
      • Devoirs — 30 minutes ou moins par jour
      • Diminution de l’adaptation des stratégies et des approches d’apprentissage
      • Tests en salle de classe avec adaptations
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Tests/examens normalisés

 


ÉTAPE 4a

  • Journée complète à l’école, adaptation minime des stratégies et des approches
    d’apprentissage.
  • Charge de travail presque normale.
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • Activités cognitives presque normales
      • Travail scolaire de routine qui est toléré
      • Adaptation minimale des stratégies et des approches d’apprentissage
      • Élimination progressive de l’adaptation des stratégies et des approches
      • Augmenter la durée des devoirs jusqu’à 60 minutes par jour
      • Limiter les tests de routine à un seul test par jour avec des mesures
        d’adaptation (p. ex. : mesures de soutien – comme allouer plus de temps)
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Tests/examens normalisés

 


ÉTAPE 4b

  • À l’école : journée complète, sans adaptation des stratégies et des approches
    d’apprentissage.

    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Activités cognitives normales
      • Travail scolaire de routine
      • Programme d’études complet (assister à tous les cours, faire tous les devoirs
        et tous les tests)
      • Tests/examens normalisés
      • Activités parascolaires illimitées (activité non sportive/non physique)
        p. ex. : club de débat, club de théâtre, club d’échecs

Étapes du retour à l’activité physique

ÉTAPE 3

  • Activités locomotrices simples/exercices propres au sport pour ajouter du mouvement.
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Activités de l’étape précédente (20 à 30 minutes de marche/vélo
        stationnaire/exerciseur elliptique/danse récréative à un rythme modéré)
      • Exercices individuels simples (p. ex. : exercices de course et de lancer,
        exercices de patinage au hockey, exercices de tir au basketball) dans des
        environnements prévisibles et contrôlés sans risque d’une nouvelle blessure
      • Activités de récréation restreintes (p. ex. : marche)
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Participation illimitée à l’éducation physique ou à l’APQ
      • Participation à des activités intra-muros
      • Participation illimitée aux entraînements interscolaires
      • Compétitions interscolaires
      • Entraînement musculaire ou poids et haltères
      • Activités avec contacts ou impliquant un choc à la tête (p. ex. : frapper un
        ballon de soccer avec la tête)
      • Mouvements brusques (p. ex. : arrêts à haute vitesse, frapper une balle de
        baseball avec un bâton)

 


ÉTAPE 4

  • Augmenter progressivement l’activité physique. Exercices d’entraînement sans contacts
    pour solliciter la coordination et la réflexion.

    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • Exercices d’entraînement plus complexes (p. ex. : exercices de passes au
        soccer et au hockey)
      • Activités sans aucun contact physique (p. ex. : danse, badminton)
      • Participation aux séances d’entraînement de sports interscolaires sans
        contacts (aucun contact)
      • Possibilité d’ajouter un entraînement musculaire progressif
      • Récréation — activité physique comme la course et les jeux sans contacts
      • Activité physique quotidienne (élémentaire)
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Participation illimitée à l’éducation physique
      • Participation aux activités intra-muros
      • Activités avec contacts ou impliquant un choc à la tête (p. ex. : frapper un
        ballon de soccer avec la tête)
      • Participation aux séances d’entraînement de sports interscolaires avec
        contacts, ou aux jeux et compétitions interscolaires (sans contacts et avec
        contacts)
  • Avant de passer à l’étape 5, l’élève doit :
    • Avoir réussi les étapes 4a et 4b du RAE (journée complète à l’école sans adaptation
      des stratégies et des approches d’apprentissage),
    • Avoir réussi l’étape 4 du RAAP en ne présentant aucun symptôme, et
    • Obtenir une autorisation médicale signée par un médecin ou une infirmière
      praticienne.
  • Remarque : Un retour prématuré aux sports de contact (pleine participation à
    l’entraînement et aux joutes) peut entraîner une régression considérable du
    rétablissement.

 


ÉTAPE 5

  • Après avoir obtenu l’autorisation médicale, participation illimitée à toutes les activités
    physiques sans contacts (c’est-à-dire, avec contact corporel non intentionnel) et aux
    séances d’entraînement avec contacts des sports de contact.

    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Éducation physique
      • Programmes intra-muros
      • Pleine participation aux séances d’entraînement avec contacts des sports de
        contact interscolaires
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Compétition (p. ex. : jeux, rencontres, épreuves) qui implique un contact
        physique

 


ÉTAPE 6

  • Retour illimité aux sports de contact. Participation illimitée aux joutes et compétitions des
    sports de contact.

ELE03-DA Annexe 6B : Plan de retour* à l’école pour le RETOUR À L’ACTIVITÉ PHYSIQUE (RAAP)

Si l’élève reçoit un diagnostic de commotion cérébrale, un plan de retour à l’école, incluant le retour aux études (RAE) et le retour à l’activité physique (RAAP), doit être suivi.

Le RAAP de l’élève comprend deux parties et 6 étapes. La première partie, qui comprend le repos initial à l’étape 2b, se déroule à la maison et la deuxième partie, qui comprend l’étape 3 à l’étape 6, se déroule à l’école. Chaque étape doit durer au moins 24 heures.

*Le Plan de retour à l’école a été développé en partenariat avec Parachute. Il est fondé sur les plus récentes recherches et recommandations de la communauté scientifique experte sur les commotions cérébrales, c’est-à-dire les Lignes directrices canadiennes sur les commotions cérébrales dans le sport de juillet 2017 et la Déclaration de consensus sur les commotions cérébrales dans le sport de Berlin d’octobre 2016.

Plan de retour à l’école pour le RETOUR À L’ACTIVITÉ PHYSIQUE (RAAP)

REPOS INITIAL

  • 24 à 48 heures de repos physique relatif
    • Exemples d’activités permises si tolérées par l’élève :
      • Mouvement limité qui n’augmente pas la fréquence cardiaque et ne provoque pas de transpiration
      • Se déplacer à plusieurs endroits à la maison
      • Activités d’hygiène quotidienne
    • Activités interdites durant cette étape :
      • L’effort physique (qui augmente la respiration, le rythme cardiaque et la transpiration)
      • Monter un escalier autrement que pour se déplacer d’un endroit à l’autre dans la maison
      • Sports/activité sportive
    • L’élève passe à l’étape 1 quand les symptômes commencent à s’améliorer ou après 2 jours de repos au maximum (selon la première éventualité).

 


ÉTAPE 1

  • Activités physiques légères (selon les activités permises) qui ne provoquent pas de symptômes.
  • Mouvements qui requièrent peu d’effort (ne pas augmenter la respiration ni la fréquence cardiaque ou causer la transpiration).
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Tâches ménagères quotidiennes (p. ex. : faire le lit, la vaisselle, nourrir les animaux domestiques, préparer les repas)
      • Marche lente pendant une courte période de temps
    • Activités interdites durant cette étape :
      • L’effort physique (qui augmente la respiration, le rythme cardiaque et la transpiration)
      • Sports/activité sportive
      • Monter un escalier autrement que pour se déplacer d’un endroit à l’autre dans la maison
  • L’élève passe à l’étape 2a quand :
    • L’élève tolère les activités physiques légères (accomplit les deux activités de l’étape 1) et n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent.
    • L’élève est demeuré à l’étape 1 pendant au moins 24 heures.
  • Cependant :
    • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent, l’élève retourne à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • Si les symptômes s’aggravent, l’élève doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.

 


ÉTAPE 2a

  • Activités quotidiennes qui ne provoquent pas de symptômes.
  • Ajouter des mouvements qui n’augmentent pas la fréquence cardiaque et ne provoquent pas la transpiration.
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • Activité physique légère (p. ex. : utilisation des escaliers)
      • De 10 à 15 minutes de marche lente 1 ou 2x par jour à l’intérieur et à l’extérieur (si le temps le permet)
    • Activités interdites durant cette étape :
      • L’effort physique (qui augmente la respiration, le rythme cardiaque ou la transpiration)
      • Sports
      • Activités sportives
  • L’élève passe à l’étape 2b quand :
    • L’élève tolère les activités physiques quotidiennes (accomplit les activités permises de l’étape 2a) et n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent.
    • L’élève est demeuré à l’étape 2a pendant au moins 24 heures.
  • Cependant :
    • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent, l’élève retourne à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • Si les symptômes s’aggravent, l’élève doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.

 


ÉTAPE 2b

  • Activité d’aérobie légère
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • De 20 à 30 minutes de marche ou de vélo stationnaire récréatif (c’est-à-dire, à un rythme qui entraîne une certaine augmentation du rythme respiratoire et du rythme cardiaque, mais pas assez pour empêcher l’élève de converser facilement)
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Entraînement musculaire ou poids et haltères
      • Activités physiques avec d’autres personnes
      • Activités physiques avec équipement
  • L’élève passe à l’étape 3 quand :
    • L’élève tolère les activités d’aérobie légères (accomplit les activités de l’étape 2b) et n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent
    • L’élève est demeuré à l’étape 2b pendant au moins 24 heures.
  • Cependant :
    • Si les symptômes réapparaissent ou si de nouveaux symptômes se manifestent, l’élève retourne à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • Si les symptômes s’aggravent, l’élève doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.

 


ÉTAPE 3

  • Activités locomotrices simples/exercices propres au sport pour ajouter du mouvement.
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Activités de l’étape précédente (20 à 30 minutes de marche/vélo stationnaire/exerciseur elliptique/danse récréative à un rythme modéré)
      • Exercices individuels simples (p. ex. : exercices de course et de lancer, exercices de patinage au hockey, exercices de tir au basketball) dans des environnements prévisibles et contrôlés sans risque d’une nouvelle blessure
      • Activités de récréation restreintes (p. ex. : marche)
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Participation illimitée à l’éducation physique ou à l’APQ
      • Participation à des activités intra-muros
      • Participation illimitée aux pratiques interscolaires
      • Compétitions interscolaires
      • Entraînement musculaire ou poids et haltères
      • Activités avec contacts ou impliquant un choc à la tête (p. ex. : frapper un ballon de soccer avec la tête)
      • Mouvements brusques (p. ex. : arrêts à haute vitesse, frapper une balle de baseball avec un bâton)
  • École
    • L’élève a pu tolérer les exercices individuels simples et les exercices propres à un sport énumérés dans les activités permises.
    • Envoi du Formulaire de la gestion d’une commotion cérébrale à l’ÉCOLE (plan de retour à l’école – Annexe 7B) aux parents/tuteurs à la maison.
  • Maison
    • L’élève n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent.
    • L’élève a présenté ou signalé un retour des symptômes ou de nouveaux symptômes, et doit retourner à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • L’élève a présenté ou signalé une aggravation de ses symptômes et doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.
    • Le Formulaire de la gestion d’une commotion cérébrale à l’école (plan de retour à l’école – Annexe 7B) est retourné à l’école.

 


ÉTAPE 4

  • Augmenter progressivement l’activité physique. Exercices d’entraînement sans contacts pour solliciter la coordination et la réflexion.
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Les activités de l’étape précédente
      • Exercices d’entraînement plus complexes (p. ex. : exercices de passes au soccer et au hockey)
      • Activités sans aucun contact physique (p. ex. : danse, badminton)
      • Participation aux séances d’entraînement de sports interscolaires sans contacts (aucun contact)
      • Possibilité d’ajouter un entraînement musculaire progressif
      • Récréation — activité physique comme la course et les jeux sans contacts
      • Activité physique quotidienne (APQ) (élémentaire)
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Participation illimitée à l’éducation physique
      • Participation aux activités intra-muro
      • Activités avec contacts ou impliquant un choc à la tête (p. ex. : frapper un ballon de soccer avec la tête)
      • Participation aux séances d’entraînement de sports interscolaires avec contacts, ou aux jeux et compétitions interscolaires (sans contacts et avec contacts)
  • École
    • L’élève a réussi les activités applicables de l’étape 4.
    • Envoi du Formulaire de la gestion d’une commotion cérébrale à l’école (plan de retour à l’école – Annexe 7B) aux parents/tuteurs à la maison.
    • Envoi de l’Annexe 9 : Formulaire d’autorisation médicale pour une commotion cérébrale (permission de participer à des activités physiques) aux parents/tuteurs à la maison.
  • Maison
    • L’élève n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes, de nouveaux symptômes ou des symptômes qui s’aggravent.
    • L’élève a présenté ou signalé un retour des symptômes ou de nouveaux symptômes, et doit retourner à l’étape précédente pendant au moins 24 heures.
    • L’élève a présenté ou signalé une aggravation de ses symptômes et doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne.
    • Le Formulaire de la gestion d’une commotion cérébrale à l’école (plan de retour à l’école – Annexe 7B) est retourné à l’école.
  • Avant de passer à l’étape 5, l’élève doit :
    • Avoir réussi les étapes 4a et 4b du RAE (journée complète à l’école sans adaptation des stratégies et des approches d’apprentissage),
    • Avoir réussi l’étape 4 du RAAP en ne présentant aucun symptôme, et
    • Obtenir une autorisation médicale signée par un médecin ou une infirmière praticienne.
  • Veuillez noter : Un retour prématuré aux sports de contact (pleine participation à l’entraînement et aux joutes) peut entraîner une régression considérable du rétablissement.

 


ÉTAPE 5

  • Après avoir obtenu l’autorisation médicale, participation illimitée à toutes les activités physiques sans contacts (c’est-à-dire, avec contact corporel non intentionnel) et aux séances d’entraînement avec contacts des sports de contact.
    • Activités permises si tolérées par l’élève :
      • Éducation physique
      • Programmes intra-muros
      • Pleine participation aux séances d’entraînement avec contacts des sports de contact interscolaires
    • Activités interdites durant cette étape :
      • Compétition (p. ex. : jeux, rencontres, épreuves) qui implique un contact physique
  • École
    • L’élève a réussi à participer aux activités physiques applicables de l’étape 5.
    • Envoi du Formulaire de la gestion d’une commotion cérébrale à l’école (plan de retour à l’école – Annexe 7B) aux parents/tuteurs à la maison.
  • Maison
    • L’élève n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes ou de nouveaux symptômes.
    • L’élève a présenté ou signalé un retour des symptômes ou de nouveaux symptômes, et doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne pour faire réévaluer l’autorisation médicale.
    • Le Formulaire de la gestion d’une commotion cérébrale à l’école (plan de retour à l’école – Annexe 7B) est retourné à l’école.

 


ÉTAPE 6

  • Retour illimité aux sports de contact. Participation illimitée aux joutes et compétition des sports de contact
  • École
    • L’élève a réussi à participer pleinement aux sports de contact.
    • Envoi du Formulaire de la gestion d’une commotion cérébrale à l’école (plan de retour à l’école – Annexe 7B) aux parents/tuteurs à la maison.
  • Maison
    • L’élève n’a pas présenté ou signalé un retour de symptômes ou de nouveaux symptômes.
    • L’élève a présenté ou signalé un retour des symptômes ou de nouveaux symptômes, et doit retourner chez le médecin ou l’infirmière praticienne pour faire réévaluer l’autorisation médicale.
    • Le Formulaire de la gestion d’une commotion cérébrale à l’école (plan de retour à l’école – Annexe 7B) est retourné à l’école à des fins de documentation